clavier pour gamer
Clavier Gamer

Comment choisir son clavier gaming

Le 27 janvier 2021, mis à jour le 3 mars 2021

Assis face à votre écran, vous êtes sur le point de vivre une aventure exceptionnelle… Dans quel monde vous immergerez-vous aujourd’hui ? Irez-vous explorer les sombres recoins du « tombeau des singes » avec la plantureuse Lara Croft ? Céderez-vous à la mélancolie ambiante du monde futuriste de Cyberpunk ? Ou deviendrez-vous un tueur silencieux sous le manteau de Hitman 3 ?

Pour les joueurs invétérés, chaque jour est une occasion de se réinventer. Seulement voilà… Pour profiter pleinement de ces voyages virtuels, ils doivent disposer de l’équipement adéquat.

Si la puissance de l’unité centrale et du moniteur sont les facteurs auxquels on pense aisément, il y’a un accessoire qui fait toute la différence : le clavier. Attention à bien le choisir au risque d’être paralysé par une tendinite.

A lire : Bien choisir sa souris gaming

Le favori des gamers pros : le clavier mécanique

Si vous avez déjà assisté à des compétitions de jeux vidéo, vous n’avez pas pu les rater… Massifs, avec des touches bien en évidence, les claviers mécaniques font les beaux jours des passionnées de jeux vidéo. Est-ce surprenant ? Pas vraiment. En effet, leurs concepteurs les ont inventés pour améliorer les performances vidéo ludiques.

Sous chaque touche, se trouvent des interrupteurs (ou switches en anglais). Au moment où vous appuyez sur l’un des boutons du clavier, le switch qui se trouve à mi-chemin accélère l’activation de la commande.

Par rapport à un clavier de bureau, le gain est de plusieurs millisecondes. Et si vous pensez que cela n’a pas d’importance, c’est que vous n’avez jamais joué à une battle royale sur Fortnite…

Pour les jeux où la dextérité est de mise ou qui requièrent des enchaînements de commandes, le clavier mécanique est celui qui offre les meilleures performances. En outre, il résiste extrêmement bien aux chocs, ce qui peut s’avérer utile si vous vous emportez un peu.

Cependant, le clavier mécanique n’est pas exempt de défauts. Premièrement, sa robustesse vient de pair avec une masse non négligeable. En moyenne, ce type de clavier pèse aux alentours d’1 kg, soit presque le double d’un clavier conventionnel. Deuxièmement, de par la présence des switches, l’utilisation des touches s’accompagne de bruits non négligeables.

Le compagnon des joueurs occasionnels : le clavier à chiclet

Se représenter un clavier à chiclet est extrêmement simple : il suffit de visualiser un clavier d’ordinateur portable. Reconnaissable à ses touches plates et bien espacées, le clavier à chiclet est un vrai régal pour les yeux mais pas que… De fait, l’écart entre les touches permet d’éviter les erreurs qui surviennent lors de la saisie de textes.

Esthétiquement plaisant, occupant peu d’espace, le clavier à chiclet est porté en liesse par les agents administratifs et les ordinateurs portables tout public. De plus, il offre un avantage de taille : le silence. Quand vos doigts parcourent la surface, pas un seul bruit ne se fait pas entendre.

Malheureusement, ce type de clavier n’est pas adapté à tous les jeux. Si vous jouez aux SIMS ou à des jeux de gestion (Football Manager, Prison Architect, Anno 1800, etc.), il sera parfait car peu utilisé. Néanmoins, sa faible réactivité le rend handicapant dans des jeux où l’usage du clavier est vital.

Un juste milieu : le clavier à membrane

Un jour, vous souhaiterez vous émanciper du clavier avec lequel est venu votre machine. Quand ce jour viendra, il y’a de fortes chances pour que vous investissiez dans un clavier à membrane.

Plus ergonomique qu’un clavier à chiclet, il est aussi plus silencieux que son confrère mécanique. De prime abord, rien ne le distingue du clavier standard… Cependant, en regardant de plus près, vous constaterez que sous les touches, se trouve une fine membrane recouverte de circuits électriques. À chaque fois que vous pressez une touche, l’information est rapidement transmise via ces circuits jusqu’au processeur.

Il existe une pléiade de raisons à même de vous pousser à investir dans un clavier à membrane. Peu chers, ils sont vendus à partir de 10 €. En outre, ils résistent à l’eau, une fonction que vous apprécierez à sa juste valeur si un jour, votre tasse de café se renverse malencontreusement.

En termes d’inconvénients, on peut citer la faible durée de vie et la lenteur du retour de la touche. En résumé, le clavier membrane sied aux joueurs occasionnels ou passionnés par des titres où il n’est pas nécessaire de marteler les touches.

Filaire ou sans fil ?

C’est la grande question que se posent tous les joueurs. L’avantage majeur du sans fil, c’est la mobilité qu’elle offre à son propriétaire. Seulement voilà… Dans le monde du gaming, les experts ne sont pas forcément des aficionados du système Wireless.

Moins stable que la connexion filaire, peu adapté aux claviers lourds, le système de connexion sans fil n’est pas conçu pour les joueurs pros. Ne prenez pas de risques inutiles : optez pour un clavier avec fil et jouez jusqu’au bout de la nuit.

Forme du clavier : classique ou TKL ?

Dans le clavier TKL, le pavé numérique à droite du clavier a été purement et simplement supprimé. Ce sont des claviers pensés pour occuper un minimum d’espace tout en offrant toutes les fonctionnalités de la version classique.

Pour un gamer pro, le clavier TKL n’est pas forcément le meilleur choix. Pensez-y… De nombreux jeux associent des raccourcis clavier au pavé numérique. Certes, il est possible de changer la configuration de base mais ne risquez-vous pas de vous emmêler les pinceaux en le faisant ? Même s’il est possible de recourir aux deux claviers, jouez la carte de la sécurité en optant pour la version classique.

Vous voulez en savoir plus sur le matériel de gaming ? Consultez notre article sur les chaises gaming

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.